Vous êtes ici

Un asile pour tous les peuples ?
Collection : 
Date de parution : 
10/09/2014
Entre la fin du Ier Empire et les derniers jours de la IIe République, la France a été l’une des terres d’accueil les plus libérales du continent avec la Grande- Bretagne. Ayant hérité de l’époque révolutionnaire un devoir d’asile envers les étrangers « bannis pour la cause de la liberté », les régimes successifs se sont paradoxalement accordé à cet égard.
Cet ouvrage se propose de croiser deux approches souvent dissociées dans l’étude de l’asile réservé aux étrangers en France : l’analyse des dispositifs qui ont encadré l’accueil, et celle des formes d’engagement que ces étrangers venus pour motifs politiques ont pratiquées dans le pays d’asile. Si ce double regard semble nécessaire, c’est que les interactions entre les exilés politiques et la société d’accueil ont été fortes en cette première moitié du siècle, en raison de leur participation aux débats et aux combats qui ont animé, voire déchiré la scène politique française. Symétriquement, les dispositifs d’accueil élaborés en réponse à l’arrivée des exilés ont contribué à construire une certaine identité de la France, comme terre d’asile pour tous les peuples opprimés.

Prix Augustin Thierry 2015 de la Ville de Paris
EAN : 
9782200289270
Papier28.00 €