Vous êtes ici

Comprendre la corruption pour mieux la combattre - Anticor

Comprendre la corruption pour mieux la combattre

Jean-Christophe Picard est attaché principal territorial. Depuis 2015, il est le président de l’association Anticor qui lutte contre la corruption et prône l’éthique en politique. Il nous explique ici pourquoi il publie un livre.


Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?

 

Ce livre dénonce la corruption au sens large, c’est-à-dire toutes les formes d'atteintes à la probité. Mais je voulais dépasser l’accusation du « tous pourris » peu constructive et injuste envers ceux qui se comportent convenablement. En réalité, les responsabilités sont partagées entre tous les acteurs de la vie politique, du président de la République au simple citoyen. Et, comme je le montre, chacun a un rôle à jouer ! J'en ai également profité pour aborder de nombreux thèmes dont on ne parle pas mais qui sont, dans les faits, très importants : le pouvoir de nomination du président de la République, la responsabilité pénale des membres du Gouvernement, la discipline de vote des parlementaires, les décisions du Conseil constitutionnel, les moyens des candidats aux élections, le fonctionnement des partis politiques, etc.


Que voudriez-vous que les lecteurs retiennent de ce livre ?

 

Les enjeux pour la France sont considérables. Le coût annuel de la corruption et de la fraude fiscale dépasse le déficit budgétaire. Et, en tant que contribuables, nous sommes tous victimes : ce sont des impôts et taxes en plus, d'une part, et des prestations sociales et services publics en moins, d'autre part. Mais nous pouvons apporter les corrections nécessaires. Dans les pays scandinaves qui ont mis la barre très haut en matière de transparence, la corruption est très faible. Ce n’est peut-être pas complètement un hasard si, selon le classement annuel par indice de bonheur, ce sont les pays où les habitants se sentent les plus heureux.


Quelle a été votre plus grande joie lors de l'écriture de ce livre ?

 

Je suis très satisfait d’avoir réussir à faire tenir tout ce que je voulais dire en 240 pages. La question de la corruption étant consubstantielle à celle de la démocratie, c’est un sujet passionnant. En faisant des recherches pour écrire mon livre, j’ai moi-même été surpris à plusieurs reprises par ce que je découvrais. Les lecteurs devraient donc être au moins aussi étonnés que moi par ce qu’ils apprendront !

 

 

LIVRES

La colère et le courage - Plaidoyer contre la corruption, pour une République éthique
Plaidoyer contre la corruption, pour une République éthique
Papier18.90 €